Je suis tombée en amour, comme disent nos amis québécois, en 1992, pour le modèle des Préférences Cérébrales de Ned Herrmann et la méthode HBDI : Herrmann Brain Dominance Instrument dont je suis coach certifié. A 37 ans, il était temps… je découvrais que mon cerveau était à la fois, limité, alternatif et évolutif !
J’allais pouvoir enfin envisager d’en décoder quelques fonctionnalités et ainsi mieux comprendre mes pulsions, réflexions et actions.
C’était le début d’une nouvelle « liberté d’être » face au stress provoqué par l’incompréhension de nombreuses situations du quotidien tant professionnel, que personnel.

Le modèle des Préférences Cérébrales est un outil de diagnostic puissant, mis au point dans les années 80 par le chercheur et neurobiologiste américain Ned Herrmann, qui permet de repérer et mieux comprendre les styles de pensée, la diversité et la complexité des comportements humains. Fondé sur les travaux de Paul Mac Lean et son « cerveau triunique » et de Roger Sperry, prix Nobel de médecine, reconnu pour sa découverte sur la distinction des fonctions « cerveau gauche – cerveau droit », l’intérêt du modèle Herrmann repose avant tout sur sa facilité de compréhension et d’utilisation. Il apporte des éclairages indispensables en contexte de communication interpersonnelle, optimise toute intervention en relation d’aide, d’éducation, d’enseignement, d’orientation, ainsi qu’en posture d’encadrement d’équipe et management des ressources humaines.

Au-delà des fondamentaux cognitifs et comportementaux étayés par une grille de lecture facilement accessible, le modèle Herrmann facilite la maîtrise d’un langage approprié à chaque individu, évitant bien de situations d’incompréhension et de conflits, tant en milieu professionnel qu’à titre d’acquis en aisance personnelle. Il s’appuie sur les principaux constats suivants :

  • Tout un chacun utilise ses propres filtres de perception et de compréhension dans son environnement qui est sa « réalité »
  • Tout un chacun développe des « préférences cérébrales », privilégie des modes de tri et sélection qui lui sont propres pour intégrer, s’approprier et mémoriser l’information, faire face et s’adapter aux situations, contextes et épreuves de l’existence
  • Enfin, tout un chacun détient des potentiels et des ressources mobilisables en toute circonstance et à tout âge, à la seule condition d’être entendu et accepté dans ses modes de perception et de compréhension privilégiés, et pour ce faire devra apprendre à les connaître pour les faire reconnaître et les affirmer !

Vous voulez en savoir plus ? Je vous invite à visionner ce document interactif de qualité proposé par Lionel Vuillemin, président de l’Institut Herrmann Europe, mon formateur.
Ensuite, je vous donne rendez-vous pour découvrir votre profil à 4 cerveaux à l’occasion d’un atelier pratique… une belle rencontre avec soi ou plutôt avec ses 4 « moi » !

Better Results through Whole Brain Thinking®