doc-visual-home-def

Stress – que faire ?

Le stress est en nous – La gestion du stress aussi 

 

STRESS : Danger pour la santé

Stress chronique, anxiété, dépression et syndrome d’épuisement (burn-out) sont des pathologies aux lourdes conséquences, avec des répercussions individuelles et collectives affectant tout autant la sphère privée, personnelle et familiale, que professionnelle puis sociétale. En prendre conscience est un premier pas ! image 1

 

 

 

Stress et syndrome d’épuisement : notre cerveau malmené ! Toutes les recherches en neurobiologie et neurophysiologie confirment l’impact négatif du stress sur la défense immunitaire et l’organisme en général.

image 2

 

 

 

Stress et syndrome d’épuisement : notre santé globale mise à l’épreuve ! Des dysfonctionnements affectent la résistance physique et l’équilibre physiologique traduits en troubles de l’humeur, du sommeil, du poids, de la digestion, en céphalées, et Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Est également attribuable au stress chronique, la recrudescence des maladies cardiovasculaires et vasculaires cérébrales (AVC).

Stress et syndrome d’épuisement : notre intellect menacé ! D’autres dysfonctionnements affectent directement la résistance nerveuse et les capacités mentales, manifestés en troubles de l’humeur, de l’apprentissage, de l’attention, de la mémoire, de la concentration, de la créativité, de la motivation et de la combativité.     image 4

 

 

 

Stress et syndrome d’épuisement : nos potentiels d’adaptation limités ! Des troubles psychosociaux, identitaires et comportementaux se manifestent avec des états anxieux chroniques, des troubles obsessionnels compulsifs (T.O.C.), des phobies, des addictions, des états dépressifs, de l’agitation pathologique, enfin, de l’hyperactivité. La personnalité de l’individu est alors possiblement impactée – à tout âge – par des syndromes de perte de confiance en soi, d’estime de soi, d’épuisement moral, psychologique et physique, de difficultés d’adaptation et de socialisation.

image 5

 

 

Stress et syndrome d’épuisement : notre longévité remise en question ! D’autres recherches plus récentes en biochimie et biologie cellulaire apportent les preuves du lien direct existant entre le stress chronique et l’accélération du vieillissement cérébral. Le déficit du processus de myélinisation et l’apparition de plaques amyloïdes cérébrales en sont les principales manifestations, à l’origine de la maladie d’Alzheimer.

 

SOLUTIONS : Renforcer le mental à tout âge pour mieux s’adapter

Le stress, rappelons-le, est reconnu scientifiquement comme Syndrome Général d’Adaptation (SGA).

joie-rirePour faire face aux situations éprouvantes rencontrées en contexte personnel comme professionnel, renforcer le mental permet de développer de nouvelles stratégies d’adaptation (Coping, en anglais). Il a été précisément démontré que lorsque nous subissons des désordres émotionnels, des états de pression constante, des sentiments d’insatisfaction et de perte de confiance (en soi, en les autres), nos ressources immunitaires et énergétiques s’affaiblissaient, inhibant le processus d’homéostasie (retour naturel à l’équilibre) à caractère à la fois biologique, physiologique et psychologique.

Ainsi, les méthodes de PRÉPARATION MENTALE longtemps réservées aux athlètes et sportifs de haut niveau, s’avèrent indispensables. Aujourd’hui accessibles à tous, elles présentent le précieux avantage d’agir en auto-régulation psychoémotionnelle, puis en terme d’affirmation de soi, aisance comportementale et relationnelle.

« Comprendre notre cerveau grâce à la magnétoencéphalographie » Une animation explicite et d’une formidable qualité, réalisée par Corinne Beurtey pour le CEA .

Le lanceur n’a pu être chargé